Accueil À propos de nous Calendrier Bénévolat Nous joindre
 
 

Accueil >Soutien aux endeuillés et aux proches de personnes suicidaires

Soutien aux endeuillés et aux proches de personnes suicidaires + Section jeunesse

Services pour les endeuillés

  • Écoute téléphonique
  • Rencontres (individuelles ou en groupe)
  • Rencontres pour les enfants endeuillés (6 à 12 ans)


Si vous vivez un deuil à la suite d’un suicide

Le deuil causé par un suicide est un deuil normal qui comporte cependant des particularités. Choc, déni, refus d'accepter la nature de la perte… On doute souvent de la véracité de la thèse du suicide. Plusieurs sentiments peuvent naître chez les personnes vivant le deuil :

La culpabilité
« Qu’ai-je fait, omis de faire ou aurais-je pu faire? », « Si j'avais fait ceci »… Le sentiment de culpabilité est souvent dirigé vers soi-même. On se sent impuissant, incompétent.

La colère
Il s’agit d’un sentiment souvent difficile à exprimer car il est dirigé contre la personne qui s'est suicidée, celle que l'on aime. On ressent alors ce geste comme du rejet, de l'abandon.

La honte
Le suicide porte encore son héritage social de tabous. Il n'est pas étonnant qu'un sentiment de honte puisse s'installer. Par crainte du jugement social, plusieurs choisissent de ne pas en parler, de s'isoler, ce qui rend le deuil plus difficile.

Le rejet et la stigmatisation sociale
Il semble que la communauté juge plus sévèrement les personnes endeuillées à la suite d’un suicide. On remarque des réactions émotives et de détresse qui peuvent conduire à des manifestations d'évitement, d'accusation et de blâme qui auront pour conséquence d'isoler la personne endeuillée.

L’incompréhension
On recherche une explication, un coupable, une cause. « Pourquoi? » est une question souvent laissée sans réponse.


Source : AQPS


Services pour les proches de personnes suicidaires

  • Écoute téléphonique
  • Rencontres (individuelles)

SECTION JEUNESSE

TON AMI(E) N’A PAS L’AIR DE « FILLER » ?

As-tu remarqué des changements ?

  • S’isole ?
  • A l’air triste?
  • Dit des choses inquiétantes ?
  • Néglige son hygiène ?
  • Consomme de l'alcool ou des drogues ?
  • Perte d’intérêt pour les choses qu’il/elle aime ?

Il ou elle dit des choses inquiétantes ?

  • Je veux en finir
  • La vie n’en vaut pas la peine
  • Je suis écœuré de tout
  • Je suis inutile
  • Vous seriez bien mieux sans moi

Tu te demandes quoi faire ?

  • Si tu crains que ton ami(e) ait des idées suicidaires, tu peux lui poser la question clairement : ‘’penses-tu au suicide ?’’ Poser la question ne l’incitera pas à le faire!
  • Il est important d’être discret dans ce genre de situation, mais il est encore plus important d’en parler à quelqu’un qui pourra aider. Le secret, ce n’est pas une bonne idée. Mieux vaut un ami en colère, mais en vie…
  • Il est important de respecter ses limites. Si toi aussi tu vis des choses difficiles, va chercher de l’aide pour toi et réfère ton ami(e) à quelqu’un qui pourra l’aider. Assure-toi bien qu’un adulte soit au courant de la situation au cas où il/elle n’irait pas chercher d’aide.

RESSOURCES D’AIDE

  • Les intervenants de ton école (psychoéducateur, travailleur social, psychologue)
  • Ceps Drummond : 819-477-8855
  • Tel-jeunes : texto : 514-600-1002 ou tél : 1-800-263-2266
  • Jeunesse J’écoute : 1-800-668-6868
SI TU N’ES PAS CERTAIN(E)… TU AS DES DOUTES… TU NE SAIS PAS QUOI FAIRE POUR AIDER TON AMI(E), C’EST COMPLIQUÉ… N’HÉSITE PAS À ALLER CHERCHER DE L’AIDE, C’EST IMPORTANT!

LA DÉPRESSION ET LE SUICIDE, CE N’EST PAS JUSTE UNE AFFAIRE D’ADULTE !

 

SERVICES AUX ENDEUILLÉS ET AUX PROCHES
 
 
 
Liens rapides
Service d'écoute
Soutien aux endeuillés et aux proches
À ne pas manquer